Michel Decosterd au Micro de Radio Europe Inter

Le conseil des Sages visite et s'interroge sur ce bijoux caché dit ilôt Lafiteau

Image Hosted by ImageShack.us

Le conseil des sages c’est déplacé en nombre pour visiter le site dit « ilot Lafiteau . » Pour une découverte  guidée par Monsieur Laurent Thoulouse : ce fut une découverte, derrière des murs insignifiants ce cachait une page de l’histoire de notre ville. Il faut dire vraiment caché, caché.... par des rénovations successives à coup de béton. Hélas ce joyau reste dégradé et envahi par la friche, certes nos élus ne sont pas restés indifférents à cet état de délabrement : mais en faire quoi et à quel prix ?

 

Image Hosted by ImageShack.us
Visite de l’ilot Lafiteau 6 avril 2009 de 14h30 à 16h 17 sages étaient présents pour cette visite guidée et commentée par Laurent Thoulouse. Ce site fut autrefois une école tenue par des religieuses ; aujourd’hui cet espace de 5000m2 fait partie du patrimoine municipal. Dans un premier temps, L. Thoulouse a amené quelques explications historiques du lieu. Puis nous avons pu découvrir ce magnifique patrimoine, qui malheureusement est à l’abandon (depuis le départ des religieuses, il y a environ 20 ans). De nombreux projets immobiliers ont été avancés, mais le coût des travaux est à ce jour trop important. Nous avons pu tout de même voir la tour Charlemagne, la chapelle, les caves voutées, des vestiges du château, la structure de l’école ; bref une visite dans le temps du 12ème au 20ème siècle. Nous sommes repartis avec des idées de désolation (pour ceux qui ont connu ce lieu encore vivant), de rénovation et de projets. Un vif merci à Laurent Thoulouse pour l’intérêt que suscitent toujours les visites qu’il propose.

Image Hosted by ImageShack.us

De nombreux promoteurs ce sont intéressés au site ! mais car il y a un mais ? : que va t’on trouver comme vestiges sur le chantier ? faudra-t-il le stopper pour laisser le terrain aux spécialistes ? et pour combien de temps ? en fonction de ces différents paramètres et l’attitude des monuments de France ?que restera-t-il du projet initial ?La situation est loin d’être simple.

Parmi les sages les idées n’ont pas manqué : faire un espace culturel avec une partie de petits logements pour  retraités désirants  la proximité des différents services.

Mais même si cela fait rêver,l e hic les finances et les conditions actuelles peu favorables au développement d’un tel projet.

En guise de conclusions : un rendez vous convivial et chaleureux dans les pages de l’histoire  de notre ville, merci à Laurent Thoulouse d'avoir animé ces pages de l'histoire.

Michel

Document publié sur le site officiel de la ville à la page histoire Marmande

Image Hosted by ImageShack.us

Pour les amateurd d'histoire

en dates Vers 630 : Etablissement du Prieuré dépendant de la puissante abbaye bénédictine de Clairac et d’un camp retranché de type castrum avec la construction d’un port. 673 : Concile de Saint-Pierre de Granon. 726 : Invasion des Sarrasins. 844 : Invasion des Normands qui remontent la Garonne, destruction du Prieuré de Granon et du hameau d’habitations et du castrum de Granon. Fin IXème siècle, nouveau camp retranché sur le site de l’actuel jardin du château. Xème siècle : construction du premier château en bois. 1050, construction du second château sans doute en pierre, « la mirmande ». 1182 : Charte de Coutumes et de privilège accordée à Marmande par Richard Cœur de Lion, duc d’Aquitaine. 1219 : Croisade des Albigeois (Cathares), la ville est incendiée et en partie rasée par les troupes d’Amaury de Montfort. 1245 : Edification de l’église Notre-Dame de Marmande (gothique). 1265 : Fondation du Couvent des Cordeliers (Place Clemenceau). 1271 à 1442 : Marmande est tantôt anglaise, tantôt française. 1295 : L’ordre de Grammond fonde le prieuré de Garrigues. 1304 : Passage de Bertrand de Goth, Pape Clément V à Marmande. 1324 : Construction de la seconde enceinte de Marmande. 1326 : Passage du Pape Jean XXII à Marmande. 1386 : La seconde enceinte est achevée. 1414 : Le roi de France Charles VI, accorde à Marmande les trois fleurs de lys qui figurent sur le blason de la ville pour sa fidélité à la couronne de France lors des guerres anglo françaises. 1435 : Une crue de la Garonne emporte une partie des remparts Sud ainsi que la Maison de Ville, premier hôtel de ville de Marmande qui se trouvait entre le château et la rue des Trois Soupirs, actuelle rue Général Brun. 1442 : Marmande devient définitivement française, Charles VII séjourne dans la ville. 1505 : Grande épidémie de peste. 1540 : On construit le cloître de l’église Notre-Dame de Marmande. 1548 : Les Marmandais se soulèvent face à la lourdeur excessive de la Gabelle. 1565 : Charles IX et sa mère la Régente Catherine de Médicis, la Reine Margot, le Prince Henri, futur Henri III, le Prince Henri de Béarn, futur Henri IV s’arrêtent à Marmande. 1561 et 1569 : Guerres de Religions à Marmande, les Huguenots, brûlent le couvent des Cordeliers en assassinant quelques bons moines. 1576 et 1577 : le futur Henri IV assiège Marmande. 1609 : Fondation du couvent des Capucins. 1622 : Le roi Louis XIII passe la nuit à Marmande. 1623 : Fondation du Couvent des Annonciades (Ancienne Ecole de la Miséricorde). 1629 : Fondation du couvent des Carmes (Actuelle maison de retraite). 1644 : Fondation du Couvent des Ursulines (Square de Verdun). 1645 : Fondation du Couvent des Dames de Saint-Benoît. 1672 : Explosion de la flèche gothique de Notre-Dame de Marmande due à la foudre. 1676 - 1690 : Installation du Parlement de Guyenne de Bordeaux à Marmande qui devient ainsi la capitale de la Guyenne. 1722 : Passage à Marmande du Duc de Berwick, du Duc de Duras et du Duc de Saint-Simon de retour d’Espagne chez Monsieur Bayle de Fonpeyre. 1777 : On commence à démolir les enceintes de la ville, on commence à tracer les allées puis on éloigne le bras de Garonne qui baigne la ville au Sud. 1792 : La comtesse de Marcellus est guillotinée à Marmande pour l’exemple. 1793 : On transforme la Chapelle Saint-Benoît en prison, le couvent des Ursulines devient également une prison d’état. 1800 : Marmande devient Sous-Préfecture par la loi du 28 pluviose an VIII (17 février 1800). 1823 – 1827 : Construction de l’actuel Hôtel de Ville. 1827 : Le premier bateau à vapeur accoste à Marmande. 1828 : Naissance de Léopold Faye, Maire de Marmande, sénateur, ministre de l’instruction publique. 1830 : Première ligne fluviale régulière avec l’omnibus. 1834 : Création du premier télégraphe sur les coteaux de Beaupuy. 1838 : Construction du premier pont de Marmande. 1838 : Premiers travaux du canal latéral à la Garonne. 1849 : Naissance du Général Brun à Marmande (Ministre de la Guerre). 1851 : Marmande refuse le coup d’état du 2 décembre instaurant l’Empire, les marmandais se soulèvent en faveur de la République, nombre d’entre eux seront déportés dont Paul Vergnes. 1852 : Ligne ferroviaire Bordeaux - Sète, le train s’arrête pour la première fois à Marmande . 1854 : Ouverture à la navigation du canal latéral à la Garonne. 1855 : Construction de la première Gare de Marmande. 1886 : Ligne ferroviaire Marmande – Angoulême. 1884 : Construction du Premier magasin de tabac de Marmande par l’architecte Clugnet . 1891 : Ligne Marmande Mont-de-Marsan. 1909 : Visite du Président Armand Fallières à Marmande. 1920 – 1921 : Edification du Monument aux Morts par Lamourdedieu. 1930 : Le pont de Marmande s’effondre. 1932 : Fin des travaux de l’actuel pont suspendu. 1944 : Marmande est libérée des allemands. 1961 : Visite du Général de Gaulle.......

 

 

 

Commentaires (1)

1. isabel marant hisae boot (site web) 03/07/2012

Is there free software or online database to keep track of scheduled blog posts? I would also like it to keep a record of past and future posts. I am trying to avoid creating a spreadsheet in Excel..

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×